… et la hache de la recertification déterrée.

Lors du récent congrès de l’Ordre des médecins, Agnès Buzyn a annoncé la relance du chantier de la recertification. Elle s’adressait à un public tout acquis à un projet cher à l’Ordre, qui s’en verrait bien le « maître d’œuvre » (voir Le Cardiologue n° 400). Mais ce projet met immédiatement en alerte les médecins libéraux, le mot leur évoquant « de douloureux souvenirs, quand la CNAM voulait faire elle-même une « recertification»  comme porte d’entrée du conventionnement », ainsi que le rappelle la CSMF. La Confédération est toute vigilance : « Ce n’est pas le rôle de l’Etat, ni celui de la faculté, ni celui des assurances de mener une “mission sur la recertification des compétences” », affirme-t-elle. Il revient au Collège de médecine générale et aux conseils nationaux professionnels, avec les syndicats de spécialités, d’élaborer les critères et aux syndicats représentatifs de mener la négociation.

Print Friendly, PDF & Email