Les differents types d’associations

Loin des préoccupations pendant les études médicales, puis pendant l’internat ou le clinicat, c’est à l’heure où se pose la question de l’installation que les considérations sur le cadre juridique de celle-ci vont se faire jour. Il y a essentiellement deux possibilités : soit vous gardez vos honoraires pour vous et reverser une partie à la société (SCM), soit vous êtes en partage d’honoraires et vous donnez l’ensemble de vos revenus à la société qui les redistribue entre vous et vos associés (SEP et SELARL).

La lecture est réservée à nos abonnés papier

Pour lire cet article, vous devez vous connecter

Print Friendly, PDF & Email