Télésurveillance des prothèses cardiaques

La parution d’un arrêté fixant un cahier des charges et une rémunération pour les professionnels permet le démarrage de l’expérimentation de la télésurveillance des porteurs d’un défibrillateur ou d’un pacemaker. 

La lecture est réservée à nos abonnés papier

Pour lire cet article, vous devez vous connecter
Se connecter