Les Français prêts à partager leurs données

Selon un sondage réalisé par Odoxa pour Healthcare Date Institute, près de trois quarts de Français (72 %) estiment que les données de santé sont susceptibles de faire avancer la recherche médicale et améliorer la santé de la population. Donc, en toute logique, 83 % d’entre eux se déclarent prêts à communiquer leurs données, à conditions que ce partage réponde à ces objectifs, qu’elles soient anonymisées et qu’ils soient informés de leur utilisation et des destinataires de ces données.