Une mesure en faveur du cumul emploi-retraite

Parmi les 20 mesures de lutte contre les déserts médicaux annoncés par le Premier ministre en octobre dernier figurait le relèvement du plafond en deçà duquel les médecins libéraux cumulant emploi et retraite et exerçant dans des zones sous-dotées sont dispensés de cotiser à l’ASV. Ce plafond a été relevé de 11 500 euros à 40 000 euros. L’arrêté est paru au JO du 28 décembre 2017 et est entré en vigueur au 1er janvier dernier.

 

Print Friendly, PDF & Email