FMF : les médecins ne veulent pas de tiers payant obligatoire

Une séance de négociation a eu lieu fin mars à la CNAM, sur le tiers payant. On aurait pu croire que la cause était entendue, le Gouvernement étant bien au courant : les médecins libéraux ne veulent pas de tiers payant obligatoire, surtout pas avec les complémentaires de santé.

Mais non, Mme Buzyn persiste et signe : elle veut atteindre en 2020 la quasi-totalité (98 %) de tiers payant pour les patients ALD-mater-ACS (Aide Complémentaire Santé). Et pire, elle veut l’étendre au plus vite pour les étudiants, en EHPAD hors ALD, et dans les Maisons de Santé Pluridisciplinaires (MSP), c’est-à-dire avec un double flux : à l’Assurance Maladie et aux Complémentaires, sachant qu’on n’a pas de garantie de paiement avec ces dernières. Pourquoi les MSP ? Eh bien, parce qu’elles reçoivent des subventions, et qu’il est donc facile de leur imposer des contraintes supplémentaires. Le bon côté des choses, c’est que les syndicats médicaux sont de nouveau unis pour refuser de négocier quoi que ce soit sur ces bases.

Print Friendly, PDF & Email