Qualité et pertinence des soins : le chantier est ouvert !

La qualité des soins n’est pas une idée neuve et comme le déclare le Pr Olivier Goëau-Brissonière, président de la Fédération des Spécialités Médicales (FSM), « les soins sont déjà de qualité ». La pertinence des soins est une notion plus récente et qui peut se résumer ainsi : le bon soin, à la bonne personne, au bon moment. Ce qui n’est pas toujours le cas, et si aucune étude ne permet de quantifier précisément la non-pertinence des soins en France, on estime entre un quart et un tiers les soins non pertinents. Ces soins non pertinents sont au mieux inutiles pour les patients, au pire nuisibles, mais dans tous les cas, ils ont un coût, lui aussi inutile. Autant de raisons pour le gouvernement de faire de la qualité et de la pertinence des soins un des cinq chantiers de sa Stratégie de transformation de notre système de santé. L’ouverture de ce chantier est l’occasion pour Le Cardiologue de demander à des experts quelles conditions devront être réunies pour que la démarche de pertinence des soins soit une réussite.

La lecture est réservée à nos abonnés papier

Pour lire cet article, vous devez vous connecter
Se connecter

Print Friendly, PDF & Email