L’accord UNCAM/ radiologues ramènera-t-il la CSMF à la convention ?

La Fédération Nationale des Médecins Radiologues (FNMR) et l’UNCAM ont conclu un accord visant à maîtriser les dépenses d’imagerie en économisant 207,1 millions d’euros entre 2018 et 2020. Pour les actes réalisés par les seuls radiologues, les économies prévues s’élèveront à 167,2 millions d’euros. Il reviendra donc aux autres spécialistes – aux cardiologues notamment – de réaliser le reste des économies… L’accord s’appuie sur une démarche de pertinence des soins et « vise à réduire les actes non indiqués », comme le recours à l’imagerie en phase aiguë de lombalgie commune, et à « encourager un usage plus mesuré des produits de contraste », tout en favorisant le recours à leurs versions génériques. En cas de succès de ce plan de maîtrise, l’article 99 de la LFSS 2017 qui autorise l’UNCAM à procéder unilatéralement à des baisses de tarifs  devrait être supprimé dans le PLFSS pour 2021.

La CSMF, qui juge cet accord « historique » et « novateur », et qui faisait de la suppression de l’article 99 un des préalables à son retour dans la convention, débattra de cette éventualité lors d’une assemblée générale extraordinaire le 26 mai. Un débat qui sera peut-être un rien vif, car certains spécialistes confédérés redoutent que les actes d’imagerie effectués par des spécialistes non radiologues soient particulièrement dans le viseur de l’Assurance Maladie et trouvent par ailleurs assez aléatoire de conditionner la suppression de l’article 99 au succès de ce plan de maîtrise. 

Print Friendly, PDF & Email