Antibiorésistance

La France au 6e rang de l’Europe…

Une étude de l’European Centre for Disease Prevention (ECDC) publiée dans The Lancet Infectious Diseases vise à estimer le poids des infections causées en 2015 par des bactéries antibiorésistantes et préoccupantes pour la santé publique au sein de  l’Union Européenne. Les résultats montrent que cette année-là, la France a comptabilisé une perte de 220 années de vie pour 100 000 habitants pour cause de maladie, de handicap ou de mort prématurée (DALYs, pour Disability-Adjusted Life years), et se situe ainsi au 6e rang des pays européens les plus touchés par l’antibiorésistance. Par ailleurs, les estimations de l’ECDC montrent que 40 % du poids de l’antibiorésistance (en termes de DALYs) était dû en 2015 à des bactéries résistantes aux antibiotiques de dernier recours. «  Cette valeur, en augmentation depuis 2007, est inquiétante dans la mesure où ces antibiotiques sont les dernières options thérapeutiques disponibles », soulignent les auteurs de l’étude.

… consacre 40 millions d’euros pour lutter contre l’antibiorésistance

La ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal, et le secrétaire général pour l’investissement, Guillaume Boudy, ont annoncé le lancement d’un programme prioritaire de recherche de 40 millions d’euros consacré à la lutte contre l’antibiorésistance. Les ministères de la Recherche et de la Santé rappellent que le France s’est engagée dans cette lutte depuis plusieurs années, notamment avec des campagnes d’information grand public, mais soulignent que « pour anticiper les conséquences de la résistance aux antibiotiques, c’est la recherche qui doit être placée au cœur, car c’est elle qui pourra comprendre les mécanismes d’apparition et de diffusion des résistances et découvrir de nouvelles cibles thérapeutiques ». Ce programme sera coordonné par l’INSERM qui doit présenter d’ici à la fin du premier trimestre 2019 une proposition de plan de mise en œuvre dans une approche dite « une seule santé » (One Health) combinant santé humaine, santé animale et compréhension des environnements. 

Print Friendly, PDF & Email