Appel à contribution de la HAS pour évaluer l’homéopathie 

En août dernier, en pleine polémique sur l’efficacité des « médecines alternatives », la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a saisi la Haute Autorité de Santé (HAS) afin de « recueillir l’avis de la Commission de la Transparence (CT) quant au bien-fondé des conditions de prise en charge et du remboursement des médicaments homéopathiques ». Rappelons qu’actuellement une partie de ces médicaments sont remboursés à 30 % par l’Assurance-maladie sans qu’ils aient besoin de faire l’objet d’une évaluation scientifique, contrairement aux autres médicaments. A l’origine, l’avis de la CT était attendu pour la fin février 2019. Mais début décembre dernier, la HAS a prévenu qu’il ne pourrait pas être rendu avant le printemps, notamment en raison de la publication prochaine, prévue dans le PLFSS 2019 d’un décret sur les conditions d’évaluation de l’homéopathie. C’est dans le cadre de cette saisine ministérielle que la HAS a lancé un appel à contribution qui court jusqu’à fin janvier. Sociétés savantes, syndicats professionnels, ordres et académies de professionnels de santé, ainsi que toute association de patients et d’usagers souhaitant contribuer peuvent le faire jusqu’au 27 janvier inclus via un formulaire disponible sur le site de la HAS.

Print Friendly, PDF & Email