Evaluer l’impact de l’IA sur les métiers de la santé

Ex-délégué général de la FHF et membre de la Chaire Santé de Sciences Po, David Gruson a élaboré pour l’Institut Montaigne une méthodologie en six étapes permettant d’évaluer l’impact des technologies de l’Intelligence Artificielle (IA) sur les emplois dans le domaine de la santé.

Après avoir recenser les effectifs par catégorie professionnelle, répertorier les métiers de ces différentes catégories et identifier les activités et tâches de chacun de ses métiers, il faudrait « déterminer le taux de substitution par l’IA de chaque activité identifiée en trois niveaux (fort, moyen, faible) en fonction du niveau de maturité du marché, de l’acceptabilité sociale du remplacement de l’homme par l’IA et du retour sur investissement ».

Ensuite, il conviendrait de « mesurer le taux de substitution pour le métier » et de « réaliser des scénarios d’impact à l’échelle des métiers analysés et à grande échelle ». Ces propositions devaient être discutées le 7 février dernier lors d’un séminaire placé sous le patronage d’Agnès Buzyn. 

© Gorodenkoff

Print Friendly, PDF & Email