1

Médecine de catastrophe: un dôme de réalité virtuelle en projet au CHU de Toulouse

(Medscape – Vincent Richeux) Le CHU de Toulouse devrait accueillir en 2023 un dôme sensoriel pour préparer les équipes de secours à faire face aux situations de catastrophe, en les simulant notamment par la réalité virtuelle, a annoncé le Pr Vincent Bounès, chef du Samu 31 (CHU de Toulouse), lors du congrès Urgences 2022 . Doté d’un financement européen de près de 3 millions d’euros, le CHU a lancé un appel à projet pour développer une structure de 150m2, capable de reconstituer les conditions d’une catastrophe… [Lire la suite]




Vaccin Moderna bivalent ciblant Omicron : une réponse « puissante » vis-à-vis des nouveaux variants

(Medscape – Damina Mc Namara) Moderna a publié la semaine dernière les résultats d’une nouvelle étude montrant une multiplication par 5 des anticorps neutralisants pour son vaccin de rappel Covid-19. Ce nouveau vaccin de rappel en cours de développement est dit « combiné » puisqu’il contient le vaccin original mRNA-1273 (Spikevax) et un vaccin spécifiquement conçu pour cibler les sous-variants plus récents Omicron BA.4 et BA.5… [Lire la suite]




Urgences cardiovasculaires et SCA : état des lieux et propositions du CNCH

(Medscape – Drs Franck Albert et Walid Amara) « D’ici 10 ans, y aura-t-il suffisamment de combattants pour prendre en charge les urgences cardiovasculaires face à des unités de soins intensifs qui sont déjà en difficulté ? » Dans le cadre du partenariat Medscape & Collège National des Cardiologues des Hôpitaux (CNCH) , le Dr Franck Albert et le Dr Walid Amara font le point sur l’état des lieux de la prise en charge des syndromes coronariens aigus en France et avancent les propositions du CNCH… [Lire la suite]




Maladie CV : pas de surrisque cardiovasculaire lié aux vaccins Comirnaty et CoronaVac

(Medscape – Aude Lecrubier) Les patients atteints d’une maladie cardiovasculaire n’encourent pas de risque d’infarctus du myocarde ou d’AVC additionnel suite à la vaccination par Comirnaty ou CoronaVac, selon une étude publiée dans Cardiovascular Research, un journal de la Société Européenne de Cardiologie (ESC)… [Lire la suite]




Covid-19 : forte hausse des contaminations, le gouvernement multiplie les messages de prévention

(Le Monde – AFP) Santé publique France a fait état, mardi 28 juin, d’un très fort rebond des nouveaux cas de Covid-19. Les nouvelles contaminations ont atteint 147 248, soit 54 % de plus qu’il y a une semaine. Elisabeth Borne a demandé aux préfets et autorités sanitaires d’encourager, sans le rendre obligatoire, le port du masque « dans les lieux de promiscuité » et « espaces clos », en particulier « les transports en commun »… [Lire la suite]




Quels sont les médicaments essentiels contre le Covid-19 ?

(Medscape – Fanny Le Brun) L’Agence européenne du médicament (EMA) a dressé la première liste des médicaments essentiels contre le Covid-19. Elle comprend tous les vaccins et traitements autorisés dans l’Union européenne pour prévenir ou traiter cette infection. L’objectif est notamment de surveiller étroitement leur approvisionnement par rapport à la demande, pour que d’éventuelles pénuries puissent être évitées ou résolues rapidement. Pour cela, les États membres devront rapporter régulièrement une estimation de leurs besoins au niveau national afin de pouvoir recommander et coordonner les actions appropriées pour prévenir ou atténuer une pénurie… [Lire la suite]




Temps de travail des médecins : respecter le plafond légal de 48 h par semaine

(Medscape – Jacques Cofard) Le Conseil d’État enfonce le clou. Saisi par trois syndicats – Isni, Jeunes médecins et APH – sur la question du temps de travail, il vient de rendre une décision de justice qui fera date en actant que les hôpitaux publics doivent, si ce n’est pas déjà le cas, effectuer un décompte « fiable et objectif » du temps de travail de leurs médecins et internes, afin de respecter le plafond légal de 48 heures par semaine. Entretien avec Gaëtan Casanova, président de l’Intersyndicale nationale des internes (ISNI), qui avait fait du respect du temps de travail légal des internes l’un de ses chevaux de bataille… [Lire la suite]




Radiologie : pourquoi l’IA n’a (toujours) pas remplacé le médecin

(The Conversation – Léo Mignot, Emilien Schultz) « On devrait arrêter de former des radiologues maintenant. Il est tout à fait évident que dans cinq ans, le “deep learning” fera mieux que les radiologues. » Devant cette déclaration relèvant davantage de la fausse prophétie que de l’anticipation visionnaire… Le « grand remplacement » des médecins par l’IA n’a pas eu lieu. À l’inverse, l’évolution de la démographie médicale et l’augmentation du nombre d’examens d’imagerie donnent davantage à voir un manque de radiologues que leur mise au chômage technique… [Lire la suite]




Médecins salariés des collectivités territoriales : une nouvelle pratique ?

Face à la pénurie médicale, différents dispositifs se mettent en place qui vont au-delà des mesures incitatives classiques. Les acteurs institutionnels locaux (régions, collectivités territoriales) sont en première ligne et choisissent de salarier des médecins.

Au-delà des mesures incitatives classiques, différents dispositifs se mettent en place depuis quelques années :

Ma Santé 2022 : La création de 400 postes de médecins généralistes salariés était l’une des premières mesures de Ma Santé 2022 pour répondre aux problèmes d’accès aux soins. Ces médecins sont recrutés dans des territoires fragiles, en zone sous-dense. Ils peuvent postuler sur deux types de postes qui répondent aux besoins de territoires dont les caractéristiques et les dynamiques sont différentes :

  • un exercice partagé entre la ville et un établissement public ou privé (statut de praticien hospitalier contractuel – 200 postes de généralistes) ;
  • un exercice salarié dans un centre de santé, un établissement de santé ou auprès d’un autre médecin. Ces 200 autres postes pourront être créés par des collectivités locales, des associations, des mutuelles, des établissements de santé.

Les ARS apportent un soutien financier à la structure pour favoriser la création des postes dont les premiers ont été publiés en mai sur le site remplacefrance.

Avant même la mise en place de ces dispositifs, certaines régions avaient pris des mesures et décidé de salarier « des centaines de médecins ». C’est notamment le cas de l’Occitanie et du Centre-Val de Loire. Dans cette dernière, c’est le groupement d’intérêt public (GIP) pro santé qui gère l’opération. Les médecins travaillent 35 à 39h heures par semaine pour un salaire compris entre 4 500 et 9 500 euros bruts (indexé sur celui de la fonction publique hospitalière).

On peut s’interroger sur la pérennité de ce système et notamment son modèle économique.

Commentaire du SNC

Reste à espérer que l’écoute ne sera pas uniquement de façade et que la ministre agira pour réellement coconstruire le système de soins de demain.

© PantherMediaSeller/depositphotos




CNOM : nouveau bureau, nouveau président

Les 58 membres élus du bureau du conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) ont choisi comme président le Dr François Arnault. Il présidera l’institution pendant les trois prochaines années.

Un médecin engagé

Le Dr François Arnault est ORL. Il a exercé pendant 35 ans dans la Vienne dont il a présidé le CDOM pendant 10 ans. Conseiller national de l’Ordre depuis 2013, le Dr Arnault y a d’abord occupé les fonctions de délégué général aux relations internes avant d’en être élu le secrétaire général en 2019.

Le nouveau président du CNOM a par ailleurs été maire d’Availles-en-Châtellerault (2008-2018) et vice-président de la communauté d’agglomération Grand Châtellerault.

Un Ordre pour tous, tous pour les patients

Dans son allocution, le Dr François Arnault a précisé que le CNOM jouait un rôle majeur dans l’accompagnement des médecins, quels que soient leur statut, leur âge et leur spécialité. Il estime par ailleurs que tous doivent avoir comme priorité l’intérêt des patients, en particulier dans le contexte de crise actuelle qui met à mal la confiance des Français envers le système de santé.

Plus d’ouverture au sein de l’écosystème

Sur le plan interne, 27 des 29 conseillers élus en juin le sont pour la première fois. Ce renouvellement important devrait permettre de rapprocher le CNOM des médecins. Le nouveau président souhaite également favoriser un état d’esprit plus collectif, que ce soit au sein du CNOM, entre médecins ou avec les autres professions de santé. Il va pour cela renforcer les relations du CNOM avec l’ensemble de ses partenaires : pouvoirs publics, parlementaires et élus des territoires, mais aussi syndicats, ordres des différentes professions de santé et associations de patients.

Un ordre responsable

Enfin, le Dr Arnault souhaite que l’Ordre participe pleinement aux réflexions collectives en matière d’éthique, notamment en ce qui concerne la fin de vie.

En savoir plus

Retrouvez plus d’éléments sur le Conseil de l’Ordre dans notre revue Le Cardiologue n°447 à paraître fin août – début septembre !

© CNOM




La pollution liée à 10 % des cas de cancers en Europe, selon un rapport

(Le Monde – AFP) Selon les données inédites de l’Agence européenne pour l’environnement, la pollution de l’air est responsable de 1 % des cas et d’environ 2 % des morts, une part qui monte à 9 % pour les cancers du poumon… [Lire la suite]




Abolition de l’avortement dans certains états : réactions des sociétés savantes américaines

(Medscape – Damian McNamara, MA) Aux Etats-Unis, les principales organisations médicales du pays ont condamné vendredi dernier l’annulation de l’arrêt Roe v. Wade, en déclarant que la suppression du droit fédéral des femmes à accéder à l’interruption volontaire de grossesse marque un « jour sombre ». « C’est incompréhensible. C’est injuste. C’est mal », a déclaré le président de l’American College of Obstetricians and Gynecologists (ACOG), la Dr Iffath Abbasi Hoskins… [Lire la suite]




L’embryon humain est-il une personne ?

(The Conversation – Bernard Baertschi) Vendredi 24 juin 2022, la Cour suprême des États-Unis est revenue sur l’arrêt Roe vs Wade, qui reconnaissait depuis 1973 le droit à l’avortement aux États-Unis. Au cœur des débats se trouve notamment la question du statut de l’embryon et du fœtus. L’occasion de faire le point sur le statut qui leur est attribué tant dans les débats bioéthiques que par le législateur dans notre pays… [Lire la suite]




Crise des urgences : les médecins libéraux et hospitaliers parlent d’une seule voix

(Les Echos – Solveig Godeluck) Pour en arriver là, il fallait une profonde crise. Une bonne vingtaine de représentants de médecins de toutes obédiences, des hospitaliers et des libéraux, des étudiants ou des pontes, ont décidé de parler d’une seule voix pour trouver des solutions à la crise des urgences, et plus généralement, de l’ensemble du système de santé. Une concorde inédite… [Lire la suite]




Le renforcement immunitaire par Omicron dépend de l’exposition antérieure au SARS-CoV-2

(Le Monde – Réalités Biomédicale – Marc Gozlan) Une vaste étude britannique montre que la capacité d’une infection par Omicron à renforcer le système immunitaire contre le SARS-CoV-2 dépend de la souche ou du variant qui nous a déjà infecté et qu’elle n’équivaut pas, loin s’en faut, à une dose de vaccin… [Lire la suite]




Un cœur de taille monstrueuse

(Le Monde – Réalités Biomédicales – Marc Gozlan) C’est l’histoire d’un homme qui se plaint d’une gêne respiratoire croissante depuis six mois. Il présente une insuffisance cardiaque de stade IV selon la classification de la New York Heart Association (NYHA) qui se caractérise par l’impossibilité de poursuivre une activité physique sans gêne, avec des symptômes présents même au repos… [Lire la suite]




Feuille de route du numérique en santé, quel bilan trois ans plus tard ?

(L’Usine Digitale – Alice Vitard) Trois ans après son lancement, la feuille de route du numérique en santé fait son bilan. De nombreux dispositifs ont été lancés, tels que le Health Data Hub, Mon espace santé, le SI-DEP…, dont le succès doit encore être mesuré. Le défi de l’interopérabilité des différents logiciels et applications se pose toujours pour les professionnels de santé… [Lire la suite]




Cegedim Santé lance Maiia Connect, une messagerie dédiée aux professionnels de santé

(L’Usine Digitale – Alice Vitard) ) Les 100 000 professionnels de santé utilisant les logiciels de Cegedim Santé ont désormais accès à une messagerie gratuite, Maiia Connect. Elle permet d’échanger des messages et des documents à un confrère même si celui-ci n’est pas équipé de la plateforme de téléconsultation Maiia… [Lire la suite]




Covid-19 : comment le coronavirus s’introduit dans notre cerveau

(The Conversation – Vincent Prévot) On sait aujourd’hui que le coronavirus SARS-CoV-2 est capable d’infecter de nombreux organes. Y compris l’un des mieux protégés d’entre eux, le cerveau. Directeur de recherche, Vincent Prévot est responsable du laboratoire Inserm “Développement et plasticité du cerveau neuroendocrine”, une composante d’un réseau de recherche européen ERC spécialisé dans l’étude du contrôle du métabolisme par le cerveau. Avec ses partenaires allemands et espagnols, ce neuroscientifique a élucidé la façon dont le virus du Covid-19 s’introduit dans cet organe sensible… [Lire la suite]




Trop de « bon » cholestérol pourrait aussi être néfaste

(Medscape – Suzanne Heinzl) Contrairement à l’idée répandue selon laquelle le cholestérol HDL (HDL-C) est toujours bénéfique, un taux de HDL-C très élevé (supérieur à 80 mg/dl) serait associé à un risque de mortalité accru chez les patients atteints de coronaropathie. C’est en tout cas la conclusion d’une étude de cohorte prospective et multicentrique menée aux États-Unis, et dont les résultats ont été publiés dans le JAMA Cardiology[Lire la suite]




Variole du singe : 330 cas confirmés en France, l’OMS appelle l’ensemble des pays à la transparence

(Le Monde – AFP) Le plus souvent bénigne, cette maladie rare guérit spontanément après deux à trois semaines, en général. La France comptait jeudi 330 cas confirmés d’infection par le virus de la variole du singe, a annoncé jeudi 23 juin Santé publique France. Le précédent bilan, mardi, faisait état de 277 cas, dont, pour la première fois, une femme. Dans le cas de cette « jeune femme », a précisé jeudi l’agence sanitaire, « le partenaire (non testé) a rapporté qu’il avait eu une éruption cutanée trois semaines auparavant »[Lire la suite]




Une immunothérapie orale bientôt standardisée dans l’allergie à l’arachide

(Medscape – Nathalie Raffier) Alors que la prévalence de l’allergie à l’arachide ne cesse d’augmenter, de nouvelles modalités thérapeutiques font leur entrée avec l’immunothérapie orale standardisée à base d’arachis hypogaea. Permettra-t-elle de mieux contrôler cette allergie sévère ? Le point avec la Dr Stéphanie Lejeune, pneumo-allergologue pédiatrique (CHRU de Lille) interrogée lors du congrès des Sociétés françaises de pédiatrie (Lille, 1- 3 juin]… [Lire la suite]




Un poliovirus (dérivé de vaccin) détecté dans les eaux usées de Londres

(Medscape – Aude Lecrubier) Un poliovirus « dérivé du vaccin » a été découvert dans des échantillons d’eaux usées de la station d’épuration de Beckton, à Londres par l’Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA) et l’Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA). Des actions sont en cours pour déterminer l’origine et le niveau de propagation du virus mais aussi pour s’assurer de la couverture vaccinale des jeunes enfants londoniens qui pourraient avoir raté l’étape de la vaccination… [Lire la suite]




Un algorithme appliqué à une seule IRM cérébrale permettrait de diagnostiquer avec précision la maladie d’Alzheimer

(Medscape – Megan Brooks) Un algorithme d’apprentissage automatique machine learningpermet de déterminer si une personne est atteinte de la maladie d’Alzheimer (MA) sur la base d’un seul examen IRM avec une précision de 98 %, d’après une étude publiée en ligne le 20 juin dans Communications Medicine[Lire la suite]




Le Dr François Arnault, nouveau président d’un Ordre des médecins féminisé et rajeuni

(Medscape – Christophe Gattuso) Le Dr François Arnault est le nouveau président d’un Ordre des médecins dont l’assemblée a été féminisée et rajeunie à l’issue du renouvellement d’une grande moitié de ses membres. L’ancien ORL de Châtellerault et son équipe auront fort à faire pour redorer le blason d’une institution égratignée par la Cour des comptes et lutter contre une désertification médicale qui ne cesse d’affaiblir la médecine libérale… [Lire la suite]




« Cet été, l’hôpital ne doit pas être la seule lumière allumée sur un territoire », dit Frédéric Valletoux, président de la FHF

(Le Monde – Delphine Roucaute, Eric Nunès) Pour maintenir l’offre de soins durant les vacances, Frédéric Valletoux demande, dans un entretien au « Monde », à revoir l’organisation du système de santé, en incluant dans l’équation les cabinets de ville… [Lire la suite]




Comment les données de vie réelle accélèrent la recherche sur les maladies rares

(TICpharma – Muriel Pulicani) L’analyse des données de vie réelle constitue une opportunité pour la compréhension et la prise en charge des maladies rares, avec de possibles applications à des maladies plus répandues, ont indiqué les experts intervenant à une table ronde organisée à PariSanté Campus le 14 juin… [Lire la suite]




Face au rebond de Covid-19, le gouvernement incite les plus de 60 ans à faire un rappel « dès maintenant »

(Medscape – Stéphanie Lavaud) Sous l’action de nouveaux variants, essentiellement BA.4 et surtout BA.5, la France connait un rebond de cas de Covid-19. A la suite du Pr Jean-François Delfraissy, le gouvernement lance un appel à effectuer son 2rappel « dès maintenant » si l’on a plus de 60 ans avec ou sans facteurs de risque, pour anticiper une éventuelle nouvelle vague.  De son côté, Alain Fischer préconise, à titre personnel, le port du masque dans les transports en commun. Touchés, eux aussi, par la progression de l’infection, les américains s’apprêtent à vacciner les tout petits… [Lire la suite]




Douleurs aux Urgences : l’hypnose a toute sa place 

(Medscape – Vincent Richeux) L’hypnoanalgésie est de plus en plus pratiquée aux urgences pour réduire les douleurs et aider les patients à se détendre pendant la prise en charge. Au cours du congrès Urgences 2022, Olivier Picot, infirmier à l’hôpital Cochin (APHP, Paris), est venu parler de sa pratique de l’hypnose à visée analgésique dans le contexte des urgences [1]. Une approche qui a complètement changé son rapport aux soins et sa relation avec les patients… [Lire la suite]




Martin Hirsch sur le départ, l’AP-HP cherche un nouveau capitaine

(Medscape – Christophe Gattuso) Après neuf ans passés à la tête de l’Assistance publique hôpitaux de Paris (AP-HP), Martin Hirsch a annoncé son départ à la fin du mois de juin. Très critiqué par les syndicats pour avoir géré les établissements comme une entreprise, il laisse le plus grand hôpital de France dans un état financier et social désastreux. Les défis qui se présentent à son successeur sont immenses pour redonner de l’attractivité aux métiers de soignants dont la pénurie a conduit à d’importantes fermetures de lits… [Lire la suite]




Le gouvernement des Etats-Unis veut réduire le taux de nicotine des cigarettes pour « aider à sauver des vies »

(Le Monde – AFP) C’est probablement le début d’un long bras de fer avec l’industrie du tabac. L’administration de Joe Biden a annoncé, mardi 21 juin, dans le cadre d’un plan de lutte contre le cancer, vouloir réduire considérablement le taux de nicotine des cigarettes vendues aux Etats-Unis. L’objectif est d’atteindre des niveaux suffisamment bas de nicotine pour éviter la dépendance des fumeurs. Près de 500 000 décès par an sont liés au tabac dans le pays… [Lire la suite]




Une appli mobile pour accompagner les soignants dans la prise en charge des plaies chroniques et/ou complexes

(TICsanté – Luu Ly Do Quang) Le recours à l’application mobile développée par Urgo Medical (groupe Urgo) semble permettre une réduction du délai de cicatrisation de plaies chroniques, telles qu’une plaie du pied diabétique ou un ulcère de jambe, en aidant les soignants dans le suivi des patients, selon les résultats d’une étude observationnelle présentés au congrès conjoint de la Société française et francophone des plaies et cicatrisations (SFFPC) et de l’European Wound Management Association (EWMA), qui s’est tenu fin mai à Paris… [Lire la suite]




L’Assurance-maladie lance Data pathologies, une plateforme open data des données de santé des Français

(L’Usine Digitale – Alice Vitard) Pour rendre les données de santé des Français intelligibles, la Caisse nationale de l’Assurance maladie vient de lancer « Data pathologies ». Cette plateforme open data permet aux professionnels et au grand public d’accéder aux millions de données collectées sur les dépenses en fonction des pathologies et des territoires. Une mine d’or pour les chercheurs, les décideurs publics et les entreprises… [Lire la suite]




Une épidémie d’entérite aiguë en Corée du Nord

(Medscape – Carolyn Crist) Une épidémie de maladies infectieuses à type d’entérite aiguë s’est déclarée en Corée du Nord dans un contexte de vague d’infections au Covid-19. Le dirigeant Kim Jong Un prend des mesures… [Lire la suite]




Ministre de la santé et de la prévention : « Le grand flottement »

Battue aux élections législatives, la ministre de la santé et de la prévention a annoncé lundi sa démission. Celle-ci ouvre une période de flottement.

Comme en 2017, l’Elysée a imposé une règle selon laquelle un ministre battu dans les urnes devait quitter le gouvernement. Ils sont trois dans ce cas dont la ministre de la Santé, Brigitte Bourguignon, que 56 petites voix ont séparé de sa rivale dans la 6e circonscription du Pas-de-Calais. Mme Bourguignon aura ainsi eu tout juste le temps d’organiser quelques réunions pour prendre connaissance des dossiers et de lancer la mission flash sur les urgences.

Qui ?

Alors que la santé est en pleine crise, la nomination de son successeur pourrait se faire attendre, et ce d’autant qu’avec trois ministres ou secrétaires d’Etat à remplacer, Elisabeth Borne va devoir composer une nouvelle équipe.

Qui peut-elle solliciter pour la santé ? Un candidat pressenti il y a quelques semaines et finalement écarté ? Le nom de Marisol Touraine circule à voix basse. On se souvient de son premier passage au ministère. L’autre possibilité serait que le président de la République convainque LR de former un gouvernement de coalition. Dans les deux cas, une dose d’idéologie serait ainsi instillée dans sa gestion pragmatique des affaires.

Un avenir incertain

Au-delà du suspens quant au futur occupant de l’avenue Duquesne, une question demeure aujourd’hui : comment Emmanuel Macron va-t-il faire pour gouverner avec une assemblée nationale qui ne lui est pas acquise ? Cela promet des moments intéressants, notamment à l’automne lors des débats autour du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS)…

Commentaire du SNC

Reste à espérer que l’écoute ne sera pas uniquement de façade et que la ministre agira pour réellement coconstruire le système de soins de demain.

© wikipedia




Passion hypertension – épisode IV : La nutrition a-t-elle vraiment un effet sur la tension ?

La mini-série du Pr Xavier Girerd pour le SNC

 – Tout le monde soigne des hypertendus mais cette maladie nous intéresse-t-elle encore et surtout, comment en améliorer la prise en charge ? Président de la fondation de recherche sur l’hypertension artérielle, le Pr Xavier Girerd, cardiologue à l’APHP partage avec nous son enthousiasme pour l’hypertension artérielle et des leçons tirées de ses 40 années de pratique.

Episode IV : La nutrition a-t-elle vraiment un effet sur la tension ?

L’alimentation est très importante pour tenter de pouvoir améliorer son niveau tensionnel. Les modifications qui sont habituellement recommandées concernent la consommation de sel, mais…

Sel et pression artérielle (PA)

La consommation de sel lorsqu’elle est excessive, c’est-à-dire plus de 12 g/j peut conduire à augmenter la pression artérielle. Diminuer sa consommation de sel ne veut pas dire pour autant que l’on diminuera sa pression artérielle avec la même intensité que l’augmentation de la consommation de sel fait élever la tension.

En effet, il est très facile de pouvoir manger du sel en quantité excessive (> 10 g/j) : il suffit de faire un bon repas avec des aliments qui contiennent du sel caché : le pain, le fromage, la cuisine asiatique – surtout les sauces asiatiques – le bouillon cube ou les cuisines italiennes qui comportent, on le sait, beaucoup de sel comme dans la pizza ou dans le fromage italien (le parmiggiano est le fromage le plus salé d’Europe). Sans oublier la plupart des aliments transformés.

En revanche, diminuer sa consommation de sel est difficile car il faut diminuer sa consommation alimentaire tout court. Ce n’est pas uniquement en ne resalant pas à table que l’on va améliorer sa consommation excessive de sel mais en diminuant les aliments qui contiennent du sel caché.

L’ail vieilli en poudre peut faire diminuer la PA

D’autres aliments ont bonne réputation concernant leur effet sur une éventuelle baisse de la pression artérielle. Dans une revue de littérature récente, on a pu mettre en évidence que, parmi tous les aliments, il a été montré que c’est l’ail qui a le plus d’effet sur la pression artérielle.

Mais ce n’est pas n’importe quel ail : c’est un ail en poudre avec un vieillissement qui conduit à la transformation d’un de ses composants. Cette transformation qui consiste à faire vieillir l’ail s’accompagne d’une diminution de la pression artérielle lorsque l’ail est consommé de façon quotidienne.

Cet ail vieilli a une efficacité sur la baisse de la pression systolique d’environ 8 mmHg lorsque la pression artérielle est mesurée par un professionnel de santé à la consultation.

Des conseils… et des médicaments

Si l’on compare cette efficacité à celle des médicaments antihypertenseurs, c’est une efficacité réelle mais beaucoup plus faible que celle d’un médicament antihypertenseur. On sait que tous les médicaments ne vont pas marcher chez tous les patients, mais quand le médicament marche, c’est plutôt des intensités de 15 mmHg de baisse pour la pression systolique lorsque un seul médicament est prescrit alors que, lorsque deux médicaments sont prescrits, la diminution de pression artérielle systolique est plutôt de l’ordre de 25 à 30 mmHg.

Donc l’ail, qui est le meilleur aliment, est deux fois moins efficace que d’autres méthodes pharmacologiques, c’est à dire que les médicaments antihypertenseurs.

Votre patient dispose maintenant de conseils nutritionnels et un éventuel médicament antihypertenseur… Mais comment assurer son suivi avec votre agenda qui déborde ?




Emmanuel Macron veut « une révolution culturelle » pour renforcer les partenariats public-privé dans la santé numérique

(Tic Pharma – Wassinia Zirar) Le président de la République Emmanuel Macron s’est rendu le 17 juin après-midi au salon Vivatech où il a notamment échangé avec Franck Le Ouay, CEO de Lifen, et prôné une « révolution culturelle » à mener pour renforcer et multiplier les collaborations entre acteurs publics et privés de santé afin d’accélérer l’innovation technologique dans le secteur… [Lire la suite]




Que faire en cas d’intolérance aux statines ? Le point de vue américain

(Medscape – Sue Hughes) La société savante nord-américaine, National Lipid Association, a publié un nouveau document scientifique sur la prise en charge des patients ayant une intolérance aux statines, qui recommande plusieurs stratégies pour aider les patients à poursuivre malgré tout leur traitement. Le document propose aussi des options à l’usage des patients pour lesquels l’intolérance est rédhibitoire… [Lire la suite]




Dyspnée aiguë du sujet âgé : l’échographie clinique plébiscitée en médecine d’urgence

(Medscape – Vincent Richeux) Comment assurer un bon diagnostic lors de la prise en charge aux urgences d’une dyspnée chez le sujet âgé ? Au cours du congrès Urgences 2022 , une session a fait le point sur les moyens à utiliser dans cette situation fréquente, en donnant la part belle à l’échographie clinique, qui pourrait bien remplacer le scanner thoracique dans la démarche diagnostique. Avec ou sans l’appui des peptides natriurétiques… [Lire la suite]




Système de santé en crise : les ambulanciers à la rescousse ?

(Medscape – Christophe Gattuso) Et s’ils portaient secours au système de santé mal en point ? Leur syndicat majoritaire, la CNSA, propose que les 50 000 ambulanciers français encadrent des actes de télémédecine et rendent de nouveaux services aux patients vulnérables et isolés pour faciliter leur maintien au domicile… [Lire la suite]




Covid-19 : une première explication des rares formes graves chez les patients vaccinés

(Medscape – Serge Cannasse) Très rarement, la vaccination contre le COVID-19 n’empêche pas certains patients de développer des formes graves. Des chercheurs de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), de l’AP-HP (Assistance Publique – Hôpitaux de Paris) et enseignants-chercheurs d’Université Paris Cité au sein de l’Institut Imagine essaient de comprendre pourquoi. Ils ont publié dans la revue Science Immunology un travail qui donne de premières pistes… [Lire la suite]




Brigitte Bourguignon, battue, va quitter le ministère de la santé

(Medscape – Jacques Cofard) Selon la règle édictée par le président de la République qui veut que chaque ministre en exercice démissionne en cas de défaites aux législatives, Brigitte Bourguignon devra donc rendre son maroquin, après seulement trente jours aux affaires… [Lire la suite]




Covid-19 : les injections de vaccins pour tout-petits vont pouvoir commencer aux Etats-Unis

(Le Monde – AFP) Après les avoir autorisés en urgence la veille, les autorités sanitaires américaines ont recommandé samedi 18 juin les vaccins contre le Covid-19 de Pfizer et de Moderna pour les tout-petits, les Etats-Unis devenant ainsi le premier pays à rendre les injections de ces deux vaccins à ARN messager possibles dès l’âge de 6 mois… [Lire la suite]




Pourquoi les variants Omicron BA.4 et BA.5 gagnent la France

(The Conversation – S. Alizon, M.-T. Sofonea) Oubliée des médias pendant plusieurs semaines, l’épidémie de COVID refait parler d’elle avec les variants BA.4 et BA.5 qui s’installent en France, après leur percée au Portugal notamment. Spécialistes de l’épidémiologie et de l’évolution des maladies infectieuses au sein de l’unité « Maladies infectieuses et vecteurs : Écologie, Génétique, Évolution et Contrôle » (Université de Montpellier, CNRS, IRD), Mircea Sofonea, maître de conférences, et Samuel Alizon, directeur de recherche, décryptent la situation dans l’Hexagone. Que peut-on dire de ces variants ? Vont-ils entraîner une nouvelle vague cet été ?… [Lire la suite]




Entretiens de Nutrition 2022 – Quel est l’impact des sucres sur le système cardiovasculaire ?

(Medscape – Caroline Guignot) Les glucides peuvent être délétères pour la santé cardiovasculaire lorsque la balance énergétique est défavorable, qu’il existe un surpoids, que l’activité physique est insuffisante. La quantité et la nature des glucides peuvent alors avoir un impact négatif. C’est ce qu’a présenté Jean-Michel Lecerf lors d’une session dédiée des Entretiens de Nutrition qui se sont tenus à l’Institut Pasteur de Lille le 2 et 3 juin 2022… [Lire la suite]




Brigitte Bourguignon, battue, devrait quitter le ministère de la santé

(Medscape – Jacques Cofard) Battue aux législatives, la toute nouvelle ministre de la Santé devrait démissionner du gouvernement, battue à 50,06% contre 49,94% dans la sixième circonscription du Pas-de-Calais par son concurrent du rassemblement national, Christine Angrand. Tandis que Damien Abad, élu haut la main, conserve, pour le moment, son ministère de la solidarité, l’autonomie, et des personnes handicapées… [Lire la suite]




Les patients en zones sous-dotées ont 2,5 fois plus recours à la téléconsultation (étude LET)

(TICsanté – Léo Caravagna) Les patients résidant en zone d’intervention prioritaire (ZIP) ont 2,5 fois plus recours à la téléconsultation que la population générale, selon une étude observationnelle du LET (Les Entreprises de télémédecine) dévoilée le 20 mai lors d’une conférence à PariSanté Campus… [Lire la suite]




Les manipulateurs radio, un métier en forte tension

(Medscape – Anne-Gaëlle Moulun) Il manquerait plus de 2000 manipulateurs radio en France, d’après l’Association française du personnel paramédical d’électroradiologie (AFPPE). Son président, Mathieu Caby, explique les difficultés de la profession et ses conséquences pour les services de soins… [Lire la suite]




Accès précoce aux médicaments innovants : quel bilan après 10 mois ?

(Medscape – Natalie Barres) La Haute Autorité de Santé (HAS) et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) viennent de rendre public le premier bilan du dispositif d’autorisation d’accès précoce aux médicaments (AAP). Cette autorisation d’accès précoce (AAP) pré-AMM et post-AMM est mise en place depuis le 1er juillet 2021. Elle concerne les médicaments innovants qui correspondent à des besoins non couverts et pour des maladies graves, rares ou invalidantes… [Lire la suite]




Big Pharma : qui sont les plus grands laboratoires ?

(Statista – Tristan Gaudiaut) Pfizer arrive une fois de plus en tête du classement mondial des plus grandes entreprises pharmaceutiques pour les ventes de médicaments d’ordonnance. Comme le rapporte Pharmaceutical Executive, sur les 72 milliards de dollars de revenus réalisés par la société sur ce segment en 2021, plus de la moitié proviennent de son vaccin anti-Covid (Comirnaty)…

Le géant américain avait pris la tête du classement du Big Pharma de 2015 à 2019, mais avait été temporairement dépassé en 2020 par la société suisse Roche, qui avait profité d’une forte demande en tests Covid-19 cette année-là. Le laboratoire AbbVie, basé dans l’Illinois (États-Unis), est celui qui a le plus progressé dans le top 10 des ventes (et en capitalisation boursière), sans que ceci soit lié à des produits concernant le Covid-19. Son anticorps monoclonal commercialisé sous le nom d’Humira, utilisé pour traiter des maladies comme l’arthrite, est le médicament non vaccinal le plus vendu au monde. 

Selon les auteurs du rapport, Pfizer pourrait toutefois éclipser les ventes d’Humira en 2022, grâce à son médicament antiviral contre le coronavirus, le Paxlovid.

Infographie: Big Pharma : qui sont les plus grands laboratoires ? | Statista Vous trouverez plus d’infographie sur Statista