1

Anglais médical

Nous pensons tous avoir assez de connaissances pour parler et comprendre l’Anglais médical sans l’aide d’un quelconque guide ou dictionnaire qui serait plus encombrant que nécessaire. A force de fréquenter les congrès internationaux et les revues anglophones, nous n’avons aucun mal à nous débrouiller ! Du moins le croyons-nous…

Ce remarquable ouvrage, avec sa cinquième édition toute récente, nous montre, presque à chaque chapitre, le contraire.

Comme l’indique l’auteur dans son avant-propos, ce livre avait été initialement conçu en 1990 comme une aide à la communication pour un médecin francophone travaillant dans un pays anglophone.

Puis, de fil en aiguille, et le succès aidant, les rééditions se sont succédé jusqu’à cette cinquième, parue en septembre dernier, pour modifier le concept et en faire, plus qu’un dictionnaire, un guide pratique et peu contournable pour qui a peu ou prou l’intention de comprendre l’essentiel et les détails du langage médical anglais…

La structure même de l’ouvrage a été modifiée en 2013 pour refléter l’approche par spécialité de la médecine actuelle en y incluant des illustrations et de nouvelles thématiques.

Et cette dernière édition, que je vous propose de lire, inclut de nouveaux chapitres sur les formalités administratives, les prescriptions pharmaceutiques et le personnel paramédical.

Ce guide de la conversation (mais aussi de l’écrit) permet en effet aux médecins francophones et anglophones d’établir une relation de qualité avec le patient : le plan qui traite de chaque spécialité est identique, avec interrogatoire, liste des pathologies courantes, pharmacologie, examens clinique et paraclinique ; à tout seigneur tout honneur, c’est la rubrique cardio-vasculaire qui ouvre le bal, avec en exergue l’électrocardiogramme et la thérapeutique.

On y trouve également un tableau particulièrement soigné d’équivalence actualisée entre les principaux médicaments prescrits en France et Outre-Manche, de même que des notions utiles de conversation chez le pharmacien ou des expressions indispensables au suivi du patient.

Même les traditionnels faux amis ne sont pas oubliés ; et, mine de rien, ce rappel s’avère utile : est-on sûr de connaitre la signification médicale des mots anglais « Theatre » ? « Surgery » ? ou encore « Scan » (non cela ne veut pas forcément dire « scanner ») ?

L’auteure de cette cinquième édition, Eileen Sweeney, est la fille de Mireille Mandelbrojt Sweeney qui a rédigé les quatre éditions précédentes. Après des études bilingues en Irlande et un échange Erasmus à Montpellier, Eileen effectua un stage d’externe au Sénégal avant de superviser l’activité médicale à Médecins sans Frontières au Congo. Elle est actuellement chef de clinique des maladies infectieuses à Dublin.

Ce guide se veut une aide à la fois pour le malade et son médecin au cours d’une consultation médicale, il a également toute sa place auprès des confrères qui fréquentent peu ou prou les congrès internationaux et lisent les revues anglophones si répandues dans le monde médical.