Chirurgie ambulatoire : changer de point de vue pour aller plus loin

Pour la directrice de l’ANAP, il faut ouvrir une nouvelle phase pour poursuivre le développement de la chirurgie ambulatoire et que ce soit le patient, et non plus la chirurgie, qui soit ambulatoire.

La lecture est réservée à nos abonnés papier

Pour lire cet article, vous devez vous connecter