1

CHU de Poitiers : « L’interdiction d’exercice est la sanction ultime pour les médecins »

(Medscape – Jacques Cofard) Après des signalements d’internes en 2020, victimes de maltraitance et de harcèlement, puis le dépôt de deux plaintes en 2021, l’une provenant de l’Agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine et l’autre du conseil départemental de l’Ordre de Vienne (86), la chambre disciplinaire de l’ordre a prononcé des sanctions très sévères à l’encontre de quatre praticiens hospitaliers du pôle gynécologie-obstétrique du CHU de Poitiers : l’ancien chef de pôle est condamné à une suspension d’exercice de un an, l’ancien chef de service à trois mois de suspension et neuf mois avec sursis, une praticienne hospitalière mise en cause a écopé de six mois de suspension ferme et six mois avec sursis, tandis qu’une quatrième praticienne contractuelle a été punie d’un blâme… [Lire la suite]