27 juin 2022
Plus important salon consacré à l’innovation technologique, le Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas – pour sa 55e édition – a été une édition hybride en raison du contexte sanitaire. Même si des poids-lourds comme Google, Facebook, Amazon ou Gsk –  qui ne sont pas forcément les plus innovants  – étaient absents, cela n’a pas empêché les start-up de présenter de belles nouveautés. L’Hexagone, deuxième pays le plus représenté cette année derrière les États-Unis, n’était pas en reste, et notamment dans le domaine de la santé qui était le contingent le plus important avec la greentech et la robotique.

Pascal Wolff – Le Cardiologue n° 444 – Janvier-Février 2022

WITHINGS

Habituée du salon, l’entreprise française Withings, Lauréate de trois CES Innovation Awards 2022, a dévoilé sa prochaine balance Body Scan connectée intégrant de nouvelles caractéristiques avec une vue à… 360° sur la santé.

– Mesure de l’activité nerveuse (détection certaines neuropathies) dans les pieds. Un score faible peut par exemple être un symptôme de certaines maladies chroniques ;

– analyse renforcée de la composition corporelle par segmentation : des capteurs avancés intégrés à la poignée scannent le torse, les bras et les jambes pour offrir une vision détaillée de la composition corporelle et de la forme physique ;

– enregistrement d’un électrocardiogramme (ECG) permettant de détecter la fibrillation auriculaire. Pour lancer une mesure, il suffit simplement de tenir une poignée en se pesant. Body Scan enregistre un électrocardiogramme 6 dérivations en seulement 30 secondes. Le résultat s’affiche bien évidemment sur l’écran de la balance, accompagné d’un code couleur. Le tracé apparaît automatiquement dans l’application Withings télécharageable sur Google ou Apple avec la posibilité de l’envoyer facilement à un professionnel de santé ;

– détection de biomarqueurs associés à certaines maladies comme le diabète (type 2) et l’identification de certaines pathologies, Body Scan permettra un contrôle proactif de sa santé. 

En outre, la station offre des porgrammes santé personnalisés, un partage des données avec des professionnels de santé et des conseils adaptés suivant les données fournies à l’appareil.

Disponibilité prévue : second semestre 2022.

 

CIRCULAR

La start-up Française Circular a dévoilé sa bague intelligente pour améliorer la santé et le bien-être (le mot à la mode).

L’idée de cette bague est née en 2016 d’une équipe d’experts du hardware et de l’industrialisation, d’ingénieurs algorithmiques et data scientists. Dotée de biocapteurs, celle-ci mesure l’oxygénation du sang, la détection d’éventuels symptômes comme l’apnée du sommeil. Elle permet également d’améliorer ses performances physiques grâce à une application qui synthétise et analyse toutes les données reçues.

 

ALIAE

Aliae présente son chatbot en santé.

Aliae a développé une thérapie numérique au travers de son chatbot (1). Grâce à l’intelligence artificielle, Aliae transforme le dialogue naturel avec les patients en une évaluation continue de l’état de santé et de la qualité de vie.

Il participe aux relations entre patients chroniques et les équipes médicales dans le cadre d’un programme de soins numériques

Les informations peuvent également compléter les questionnaires ou journaux médicaux standard, et contribue aux résultats avancés signalés par les patients.

Dans ce développement avancé, les assureurs et leurs adhérents ne sont pas en reste, afin d’établir des programmes de prévention, de gestion des pathologies ou de bien-être.

 

GRAPHEAL

TestNPass, le test diagnostique nasal Covid-19 connecté.

La start-up Française grenobloise Grapheal a reçu un Best innovation award du CES avec le développement de son TestNPass, un test antigénique numérique nasal sans pile pour le dépistage sur le terrain  d’une infection à la Covid-19 en détectant sa présence, et ceci en 5 minutes chrono.

Concrètement, le matériau utilisé est du graphène-sur-polymère, un nanomatériau composé de carbone pur ultra-fin et biostimulant permettant aux cellules une régénération plus rapide à son contact. Le signal capturé par un biocapteur permet une détection d’une plus grande précision à la survenue d’un phénomène biologique.

Le résultat est mémorisé dans une étiquette RFID (2) garantissant la confidentialité des utilisateurs. Il constitue un laissez-passer de santé numérique. La lecture de ce test se fait par l’intermédiaire d’un smartphone.

 

FLUIGENT

OMI, le laboratoire de poche qui reproduit le vivant.

Fluigent, le leader en microfluidique, (3) dévoile OMI, un laboratoire microscopique qui imite les organes vivants tels que la peau, les poumons ou même le cerveau.

Ce  laboratoire, le plus petit au monde (150 x 80 mm), permet des traitements thérapeutiques sur mesure. Il accélère le développement de nouveaux médicaments, réduit la nécessité d’expériences sur les animaux et l’impact environnemental et reproduit in vitro l’in vivo.

OMI recrée une biologie humaine plus vraie que nature avec des avancées significatives dans la compréhension du vieillissement, la personnalisation des traitements en un temps record, le développerment des médicaments ou encore dans l’étude des maladies infectieuses.

 

SENGLED

Sengled est un fabricant d’ampoules connectées.

la Smart Health Monitoring Light est une ampoule Wi-fi/Bluetooth avec surveillance intégrée de la santé grâce à un mini radar intégré.

Le système, capable de passer au travers des objets, serait capable de mesurer plusieurs signes vitaux d’individus, dont la température corporelle et le pouls.

Les ampoules pourraient fonctionner par paires et communiquer via Bluetooth afin de réaliser une cartographie de la pièce dans laquelle elles sont localisées. Ce système permettrait ainsi de suivre les occupants et de repérer une situation inhabituelle (une chute par exemple). 

La Smart Health Monitoring Light pourrait également faire office de tracker de sommeil et donc aider à poser un SAS, de mesurer la fréquence cardiaque, la température corporelle, la qualité du sommeil…

Lancement prévu : fin d’année 2022.

 

ABBOTT

Le groupe pharmaceutique américain a décroché quatre prix Innovation Awards.

1. Le premier prix revient à son test portatif rapide pour la détection des traumatismes crâniens (TC) et traumatismes crânien léger (TLC), le i-Stat TBI Plasma. 

Conçu pour fournir des mesures quantitatives de biomarqueurs, les tests s’exécutent sur la plateforme portable i-s=Stat Alinity d’Abbott  (disponibles en quinze minutes).

Avec une valeur prédictive négative (VPN) de 99,3 % et une sensibilité clinique de 95,8 %, le test i-STAT TBI Plasma peut aider aux prises de décision sans avoir recours au scanner cérébral.

2. Le laboratoire a également décroché un deuxième prix pour son autotest BinaxNOW Covid-19.

Le test portable fournit des résultats en 15 minutes sans équipement et, notion à souligner, s’adresse également aux patients asymptomatiques. Accompagnée de l’application Navica, les testés pourront afficher les résultats sur leur smartphone.

3. Le troisième prix revient au FreeStyle Libre 3 qui permet des mesures de glycémie en temps réel et en continu transmises automatiquement toutes les minutes au smartphone avec un capteur de glucose plus fin, plus petit et plus facile à appliquer.

4. La dernière distinction accordée est revenue à son logiciel d’imagerie Ultreon 1.0.

Ultreon 1.0 permet aux cardiologues interventionnels d’avoir une visibilité complète dans le cœur durant une intervention coronaire percutanée (PCI). Son interface intuitive donne des informations à l’écran (morphologie, taille des vaisseaux, placement du stent, optimisation post-stent) et des conseils étape par étape suivant le flux de travail afin de faciliter la prise de décision et déterminer la technique de traitement appropriée avant la PCI.

C’est l’intelligence artificielle (IA) qui permet la quantification automatique de la calcification et du dimensionnement des vaisseaux.

 

RESMED

Le fabricant américain de dispositifs médicaux ResMed a reçu un Innovation Award pour sa nouvelle série AirSense version 11.

AirSense v11 est un appareil de pression positive des voies aériennes (PAP) connecté au cloud pour le traitement de l’apnée du sommeil.

De nouvelles fonctionnalités numériques ont été ajoutées sur cette version telles que l’assistant de thérapie personnelle et l’enregistrement des soins, conçues pour fournir des conseils personnalisés aux utilisateurs de PAP, les aidant à faciliter la thérapie et une utilisation nocturne confortable.

L’une des fonctionnalités nommée Care Check-In donne aux patients des conseils personnalisés à travers les étapes clés de leur parcours de traitement.

Des algorithmes de thérapie exclusifs permettent des ajustements de thérapie respiration par respiration. Un mode (AutoSet for Her) a été conçu pour traiter les caractéristiques spécifiques aux femmes de l’apnée obstructive du sommeil légère à modérée, et CPAP (pression positive continue des voies respiratoires).

Connecté à la plateforme myAir, ce dispositif médical propose aux patients équipés des « conseils personnalisés ».

L’objectif est de renforcer l’engagement des patients et ResMed promet « une adhésion augmentée de 87 % » grâce à la télésurveillance, contre environ 50 % avec les appareils PAP non connectés.

(1) Un chatbot est un programme informatique qui tente de converser avec une personne en lui donnant l’impression de converser elle-même avec une personne. (2) RFID pour Radio Frequency Identification », également nommée étiquette intelligente, est un système de traçabilité. Sa technologie permet la mémorisation, le stockage, l’enregistrement des données sur un support et de les récupérer à distance. (3) La microfluidique est l’étude et la mise en œuvre des écoulements à petite échelle dans des réseaux de microcanaux de quelques micromètres de diamètre. (4) Physical review letters – Journal de la Société américaine de physique du 25 octobre 2021.

Vérifiez vos adresses mails !

Il n’y a pas que votre ordinateur qui peut être piraté. Vos adresses mails on pu être subtilisées dans d’autres bases de données (Santé, Gafam, réseaux sociaux…). Pour le savoir et éviter une usurpation de votre identité, de l’hameçonnage ou autre méfait, vérifiez auprès du site  haveibeenpwned s’il y a eu violation de vos adresses. Si tel est le cas, le site vous indique sur quels sites vos données ont été volées… et changez vos mots de passe.

la CNIL et vos données

Le médecin libéral doit donc protéger ses données personnelles et médicales. Pour ce faire, il doit passer par des protocoles précis : hébergement certifié données de Santé avec demande préalable auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL). 

 

La CNIL a récemment sanctionné deux médecins libéraux pour ne pas avoir suffisamment protégé les données de leurs patients, des milliers d’images médicales hébergées sur des serveurs étaient en accès libre. Toutes ces données pouvaient donc être consultées et téléchargées, et étaient, selon les délibérations de la CNIL, « suivies notamment des nom, prénoms, date de naissance et date de consultation des patients ». Le problème venait simplement d’un mauvais paramétrage de leur box internet et du logiciel d’imagerie qui laissait en libre accès les images non chiffrées.

A lire également

Cybersécurité – banalisation sur toile

Intelligence artificielle – la santé au cœur du futur

Les préoccupations liées à l’intelligence artificielle

Les 50 ans d’internet

Les virus

De l’impression 3D à la bio-impression

Retour vers le futur – les prédictions médicale dans les années 1950

image_pdfimage_print