1

Convention : Entretien Claude Leicher

Pour le président de MG France, le grand écart entre la situation des généralistes et celles des spécialistes justifie que la revalorisation des tarifs des premiers soit une priorité, quand bien même elle se ferait au détriment des seconds.

La lecture est réservée à nos abonnés.

Pour lire cet article, vous devez vous connecter