1

Covid-19 : certaines formes graves sont liées à des anomalies génétiques

Des chercheurs franco-américains ont découvert qu’environ 15 % des formes graves du Covid-19 s’expliqueraient par des anomalies génétiques et immunitaires entraînant la défaillance d’une puissante molécule antivirale. Cette découverte pourrait permettre de dépister les personnes à risque de développer une forme grave et de mieux les soigner.

Pourquoi les effets d’une infection par le virus Sars-CoV-2 sont-ils si différents d’une personne à l’autre ? Une équipe de scientifiques franco-américaine a apporté les premières réponses à cette question clé, alors que la pandémie de coronavirus a causé la mort de plus d’un million de personnes dans le monde.

D’après leurs découvertes, rapportées dans deux articles publiés le 24 septembre dans la revue Science, au moins 10 % des patients atteints d’une forme grave du Covid-19 créent des « auto-anticorps » qui attaquent le système immunitaire au lieu de combattre le virus. Les molécules antivirales attaquées par ces « auto-anticorps » sont les « interférons (IFNs) de type 1 », qui protègent les cellules en cas d’infection. [En savoir plus]