1

Dépenses de santé : discordances sur le reste à charge

Tandis que la Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques (DREES) annonce une diminution de la part du Reste A Charge (RAC) des ménages, la Cour des Comptes constate « une érosion du niveau individuel de prise en charge » des dépenses de santé.

La lecture est réservée à nos abonnés.

Pour lire cet article, vous devez vous connecter