1

Enfants : que cache le mystérieux syndrome inflammatoire multisystémique ?

De nouvelles données apportent un éclairage attendu par les pédiatres et les infectiologues sur le syndrome inflammatoire sévère associé au Covid-19 chez les enfants. Dans deux publications distinctes publiées dans le New England Journal of Medicine, des chercheurs du Département de la santé de l’Etat de New York et des Centers of Disease Control and Prevention (CDC) ont fait un état des lieux de l’épidémiologie et des caractéristiques cliniques de ce syndrome inflammatoire multisystémique chez les enfants (MIS-C) à partir d’informations issues des programmes de surveillance de l’Etat de New York et de l’ensemble du pays. Mais les experts considèrent que les critères diagnostiques actuels cachent la véritable ampleur du problème.

Incidence : 2 cas pour 100 000 jeunes de moins de 21 ans

Dans l’étude new-yorkaise, le Dr Elizabeth Dufort (Département de la Santé, Albany) et ses collègues ont analysé les données de surveillance du MIS-C de 106 hôpitaux de l’Etat entre le 1er mars et le 10 mai 2020. En tout, 99 enfants ont été inclus pour cette analyse [1].

L’incidence du MIS-C était de 2 cas pour 100 000 jeunes de moins de 21 ans alors que l’incidence des cas confirmés de Covid était de 322 pour 100 000 dans ce même groupe d’âge. La plupart des cas de MIS-C est survenue environ un mois après le pic de la pandémie dans l’Etat de New-York. [En savoir plus]