Jérôme Salomon assure que tout le système de santé est mobilisé pour « anticiper un rebond épidémique »

(APMnews) – Le directeur général de santé (DGS), le Pr Jérôme Salomon, assure que les autorités sanitaires ont mis en place une veille sanitaire performante pour suivre l’évolution de l’épidémie de Covid-19 sur le territoire national et anticiper tout rebond, dans un entretien publié mercredi par Le Figaro.

« Nous ne savons pas tout sur le comportement saisonnier de ce virus qui circule toujours », prévient Jérôme Salomon dans ses réponses adressées par écrit au Figaro. « Il faut se préparer à une reprise de l’épidémie, voire à une deuxième vague. »

« Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que ce sont essentiellement nos comportements qui conditionnent la reprise épidémique », insiste-t-il.

« Nous faisons tout pour tirer toutes les leçons de la première vague et anticiper au mieux avec l’ensemble des acteurs », assure le DGS, en ajoutant que « tous les services de l’État, les professionnels, les acteurs, de terrain [sont] mobilisés pour gérer les clusters actuels et anticiper un rebond épidémique cet automne ou cet hiver ».

Dans ses réponses, le Pr Salomon défend une nouvelle fois la double stratégie de dépistage adoptée par la France pour juguler l’épidémie, en associant les dépistages par tests PCR « dès l’apparition de symptômes, mêmes bénins » et la volonté de « permettre un accès large au dépistage virologique à toute personne qui s’estime à risque ou habite une zone touchée ».

Pour élargir le dépistage de la population et détecter les cas asymptomatiques, le Pr Salomon rappelle que la DGS et l’assurance maladie ont lancé des campagnes de grande ampleur en Ile-de-France et dans cinq autres régions par l’envoi de « bons ». Ils permettent d’aller faire un test virologique dans n’importe quel laboratoire, même en l’absence de symptôme.

Le DGS rapporte que « la France réalise actuellement 300.000 tests PCR par semaine ». Ce chiffre est en augmentation puisque Santé publique France (SPF) dénombrait, dans son dernier point hebdomadaire, 235.820 patients testés entre le 21 et le 27 juin, note-t-on. Jérôme Salomon souligne au passage que près de 2 millions de tests PCR on été réalisés depuis le déconfinement.

Jérôme Salomon fait état d’un taux de positivité des tests de 0,94% pour l’ensemble du territoire hors Guyane (il était de 1,4 % pour la France entière entre le 21 et le 27 juin selon SPF, note-t-on), tandis que le département ultramarin présente un taux de 20 % pour 7 000 tests hebdomadaires.

« Nous devons profiter cette période pour chercher les porteurs peu ou pas symptomatiques, détecter tôt tout cluster et dépister les personnes fragiles », insiste le Pr Salomon, en saluant au passage le travail formidable de contact tracing effectué par les « 2 000 “anges gardiens” formés par l’assurance maladie ».

Le DGS note également que des mesures de dépistage sont prévues dans le cadre du projet Obépine, pour « Observatoire épidémiologique dans les eaux usées ».

image_pdfimage_print