L’avis de l’Ordre sur « l’ubérisation de la santé »

Deuxième avis médical en ligne, téléconsultations proposées par des assureurs privés ou téléconseils personnalisés proposés à titre onéreux par des sites

La lecture est réservée à nos abonnés papier

Pour lire cet article, vous devez vous connecter

image_pdfimage_print