1

Les arrêts cardiaques ont doublé pendant le confinement

Ou plus exactement, le nombre d’arrêts cardiaques extrahospitaliers a doublé en région parisienne durant le confinement, et la survie associée a été réduite par rapport à la même période les années précédentes, un tiers des décès supplémentaires étant lié au Covid-19, selon une étude française parue dans le Lancet Public Health.

Entre le 16 mars et le 26 avril, 521 arrêts cardiaques hors hôpital ont été identifiés, soit 26,6 arrêts cardiaques par semaine pour un million d’habitants.

Un taux qui a doublé par rapport aux 9 années précédentes au cours desquelles ce taux est resté stable à cette même période de l’année à 13,4 arrêts cardiaques pour un million d’habitants. Ce taux anormalement élevé est revenu à un niveau similaire aux années précédentes ces dernières semaines.

Fort heureusement, car l’étude mentionne également  que « seuls 12,8 % des patients identifiés étaient vivants à l’admission à l’hôpital, contre 22,8 % à la même période les années précédentes ».