Les patients voudraient négocier

Conviées aux toutes premières réunions, les organisations d’étudiants et de jeunes médecins ont été priées de quitter la table des négociations. Elles l’ont très mal pris et l’ont fait savoir, estimant qu’il serait cohérent que ceux qui exerceront demain puissent participer à l’élaboration de la future convention. 

La lecture est réservée à nos abonnés papier

Pour lire cet article, vous devez vous connecter

image_pdfimage_print