« L’impact initial du confinement » évalué « dès la fin de cette semaine » (Jérôme Salomon – DGS)

(APMnews) – Le directeur général de la santé (DGS), Jérôme Salomon, a annoncé que les effets du confinement sur l’évolution de l’épidémie de Covid-19 seront évalués dès la fin de cette semaine, en s’appuyant sur l’analyse du nombre d’entrées en réanimation chaque jour, lors d’un point presse tenu dimanche.

« Le nombre quotidien d’entrées en réanimation est le nombre le plus important à surveiller pour prédire notre capacité à prendre en charge les malades les plus graves. C’est ce nombre […] que nous allons analyser pour évaluer l’impact initial du confinement national dès la fin de cette semaine », a-t-il exposé.

« Si à compter du confinement strict observé, il y a eu moins de contacts entre les personnes, si le virus est donc moins transmis grâce aux gestes barrières et à la distance minimale d’un mètre entre nous, alors […] nous devrions observer une réduction du nombre de personnes nécessitant une admission en réanimation à partir de la fin de cette semaine ».

Il a fait valoir que la période d’incubation pour un patient infecté par le Sars-CoV-2 est environ de 7 jours et l’évolution des symptômes en moyenne de 7 jours également « avant l’apparition d’une détresse respiratoire aiguë qui nécessite un passage en réanimation ».

Le nombre d’hospitalisations liées au Covid-19 a augmenté de 10 % en 24 heures dimanche, ce qui est « le reflet de contaminations survenues il y a environ deux semaines, avant l’entrée en vigueur du confinement », a poursuivi le DGS.

Il a chiffré le nombre de patients Covid-19 hospitalisés en France à 19 354 -contre 17 620 samedi-, dont 4 632 cas graves en réanimation (+  359 en 24 heures). Il a précisé que 64 % des personnes en réanimation sont âgées de 60 à 80 ans, tandis que 34 % ont moins de 60 ans (dont 60 personnes âgées de moins de 30 ans). Par ailleurs, 7 132 personnes guéries sont sorties de l’hôpital depuis le début de l’épidémie.

Au total, « 676 établissements remontent des données » ce qui démontre « l’impact sévère » de l’épidémie en cours », a-t-il avancé.

Jérôme Salomon a indiqué que 2 606 décès en milieu hospitalier de personnes infectées par le coronavirus ont été recensés depuis le 1er mars, contre 2 314 samedi

Pour la semaine du 16 au 22 mars, un excès de mortalité de 9 % à l’échelon national a été enregistré, « significativement supérieur à celui attendu ». Une hausse de la mortalité par rapport à celle attendue est observée dans 5 régions : Grand Est, Hauts-de-France, Île-de-France, Bourgogne-Franche-Comté et Corse, cette surmortalité concernant les plus de 65 ans.

L’épidémie est « sévère et meurtrière, avec un virus très contagieux de diffusion rapide » avec en particulier un « gradient Nord-est/Sud-ouest », a-t-il analysé.

Il a ajouté que 40 174 tests positifs au Covid-19 ont été notifiés à Santé publique France depuis le début de l’épidémie, contre 37 575 la veille.

Dans les Outre-mer, Jérôme Salomon a recensé 154 hospitalisations, dont 31 en réanimation, 5 décès (3 en Martinique, 2 en Guadeloupe) et 31 retours à domicile.

Il a noté que des premiers résultats permettant de démontrer «  qui est immunisé et a rencontré le virus » et « qui ne l’est pas et n’a pas rencontré le virus » verront « prochainement » le jour grâce à l’arrivée des tests sérologiques.

Transfert de 250 patients Covid-19 dans une autre région ou à l’étranger

Jérôme Salomon a indiqué que 250 patients Covid-19 ont à ce jour bénéficié d’un transfert par voies aérienne, navale et ferroviaire vers une autre région ou à l’étranger -notamment en Allemagne-.

Ce week-end, une centaine de patients en réanimation ont été transférés vers de nombreux hôpitaux d’autres régions, rappelle-t-on. Dimanche, six patients ont été transférés par le 1er régiment d’hélicoptères de combat de Phalsbourg (Moselle) dans le cadre de l’opération « Résilience » deux de Besançon vers Grenoble, deux autres de Metz vers Essen en Allemagne, et deux de Besançon vers Clermont-Ferrand, a fait savoir le ministère des armées dans un communiqué. L’armée de l’air allemande est intervenue pour transférer deux patients de Strasbourg vers Ulm outre-Rhin.

Le DGS a également rappelé qu’une commande d’un milliard de masques en Chine a été effectuée, répartie sur « 14 semaines », avec « deux livraisons par semaine ».

Lundi, 8 millions de masques commandés en Chine sont attendus à l’aéroport de Paris-Vatry pour être réceptionnés par Santé publique France, répartis sur le territoire et livrés aux groupements hospitaliers de territoire (GHT) en vue d’« une distribution au sein des établissements de santé et aux pharmacies qui les mettront à disposition des professionnels de santé libéraux », a-t-il exposé.

Le directeur général de la santé a également noté que des acteurs privés ont effectué une commande de 5 millions de masques « arrivés ce soir à l’aéroport Charles-de-Gaulle ». Et d’ajouter : « la France produit 6 à 8 millions de masques par semaine », une production « qui augmente ». Il a évalué à 40 millions de masques les besoins hebdomadaires, des professionnels de santé notamment.

Il a indiqué que, selon les informations de responsables de groupes d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), « une grande majorité » d’établissements ne « signale pas de cas d’épidémie ou de décès ».

Il a fait valoir l’importance de « tenir compte en permanence de la balance bénéfices/risques » des mesures d’isolement des personnes âgées dans ces structures. Il a rappelé que le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a été saisi au sujet du confinement préventif des résidents.

Interrogé par APMnews sur une potentielle minoration du nombre de morts du Covid-19 en Chine évoquée par plusieurs médias, et si celle-ci a pu contribuer à minorer les mesures de protection en France, Jérôme Salomon a souligné que « nous avons eu l’émergence d’un virus totalement inconnu ».

Et de poursuivre: « La difficulté a été la même pour les experts chinois et internationaux d’évaluer en quelques jours la gravité d’une épidémie, surtout dans un contexte […] où les mesures de confinement ont été mises en place très vite et où les autorités chinoises ont géré une épidémie très sévère à Wuhan et dans le Hubei. Nous ne disposions pas et ne disposons pas du nombre total de cas ».

Selon lui, « pour connaître le nombre de cas total, il faudrait bénéficier de tests sérologiques qui arrivent à peine en recherche et développement aujourd’hui ».

Il a recensé 177 pays rapportant des cas de Covid-19, pour un total de 685 000 cas confirmés dans le monde, dont 146 000 personnes guéries. Le pays le plus touché reste les Etats-Unis avec plus de 125 000 cas confirmés.

image_pdfimage_print