1

« Ma santé 2022 » : le projet de loi examiné par le Sénat

A partir du 3 juin, les sénateurs examineront le projet de loi « relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé » fortement inspiré du plan gouvernemental « ma santé 2022 », un vote en scrutin solennel étant prévu le 11 juin. Agnès Buzyn et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, ont été auditionnées par la commission sénatoriale des affaires sociales.

Interrogées à plusieurs reprises sur la suppression du numerus clausus, les ministres ont confirmé que les universités seraient dotées de moyens importants de manière transitoire.

Frédérique Vidal a rappelé que l’objectif de la réforme était bien de supprimer le numerus clausus en laissant aux universités la liberté de définir la réalité de leurs capacités d’accueil, le gouvernement souhaitant s’assurer qu’elles puissent « monter en puissance ».