1

Maladies inflammatoires chroniques : un risque CV variable d’une pathologie à l’autre

(Medscape – Vincent Richeux, Bruce Jancin) Les maladies inflammatoires chroniques sont associées à un risque cardiovasculaire d’origine ischémique très variable d’une pathologie à l’autre. C’est ce que rapporte une large étude observationnelle américaine, dont les résultats ont été présentés lors du congrès virtuel de l’American Heart Association (AHA 2020). Le risque de développer une maladie coronarienne est particulièrement élevé chez les patients atteints de lupus érythémateux disséminé, qu’importe le niveau de l’inflammation.

La polyarthrite rhumatoïde, le psoriasis et l’infection par le VIH sont considérées, dans les recommandations de l’AHA et de l’American College of Cardiology (ACC) comme les maladies inflammatoires à risque d’athérosclérose, a rappelé le Dr Arjun Sinha (Northwestern University, Chicago, Etats-Unis), lors de sa présentation. Le lupus érythémateux n’y est pas cité, alors que le risque d’infarctus du myocarde associé apparait presque cinq fois plus élevé dans cette nouvelle étude.

Pour évaluer le risque d’athérosclérose et de maladie cardiovasculaire de type ischémique chez les patients atteints… [Lire la suite]