Négociations conventionnelles : Un fil rouge pour la future convention

« Contrairement à ce que pourraient laisser penser certaines déclarations, il n’y a pas ici les ringards  et là-bas les « jeunes et les modernes ! », a déclaré Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF en préambule à la conférence de presse des « cinq ». Et puisque la Grande conférence de santé est une initiative du Premier ministre, c’est par des interpellations au Premier ministre que les syndicats organisateurs des Etats généraux de la médecine libérale ont commencé leur communication à la presse, chaque président prenant la parole tour à tour pour présenter son « cahier de doléances ». 

La lecture est réservée à nos abonnés

Pour lire cet article, vous devez vous connecter

image_pdfimage_print