1

Les spécialistes libéraux français gagnent cinq fois plus que le salaire moyen

Le panorama de la santé 2021 établi par l’OCDE (1) confirme que la rémunération des médecins spécialistes de sa zone est « nettement supérieure au salaire moyen de l’ensemble des travailleurs » à temps plein dans tous les secteurs.

Le panorama de l’OCDE mesure régulièrement les écarts entre les revenus des médecins et les salaires moyens de salariés à temps plein dans tous les secteurs de chaque pays. Les données utilisées sont issues de la base de données de l’OCDE sur l’emploi.

Selon le dernier bilan de la CARMF, le BNC moyen 2020 des spécialistes libéraux français (secteurs 1 et 2) s’est établi à 104 622 € euros, en baisse de 8 % par rapport à 2019 (voir notre précédent article). Pour autant, l’OCDE confirme qu’en 2019, les spécialistes libéraux français gagnaient environ « cinq fois plus » (et les spécialistes salariés 2,2 fois plus) que le salaire moyen de leurs compatriotes, à l’instar de leurs confrères belges et allemands vis-à-vis de leurs propres compatriotes.

Des rémunérations toujours en hausse

Par ailleurs, sur la période 2010/2019, la croissance annuelle moyenne des rémunérations relevée en France pour les spécialistes libéraux est de 1,2 %, grâce notamment au soutien des revalorisations d’honoraires intervenues depuis 2017. En comparaison, les revenus médicaux ont baissé en valeur réelle sur la même période dans une dizaine de pays (dont le Portugal, la Slovénie et le Royaume-Uni).

Cependant, le niveau des différentes catégories de spécialités chirurgicales ou médicales varie fortement au sein de chaque pays. En France, les chirurgiens, anesthésistes, et radiologues gagnent en moyenne deux fois plus que les pédiatres et les psychiatres.

(1) Organisation de coopération et de développement économiques

© Andrew Lozovyi (Lviv)