Le 113, l’entrée contestée dans le SAS

Pour le futur Service d’Accès aux Soins (SAS), le rapport Mesnier-Carli préconise l’instauration d’un numéro unique, le 113, vers lequel convergeraient tous les appels concernant la santé. Les syndicats représentatifs des médecins libéraux y sont opposés. Ils redoutent par ailleurs le caractère hospitalo-centré du dispositif décrit dans le rapport et s’interrogent quant aux moyens mis à disposition pour sa mise en œuvre et son fonctionnement.

La lecture est réservée à nos abonnés papier

Pour lire cet article, vous devez vous connecter

image_pdfimage_print