Les 50 ans d’internet – 1ère partie

Cinquante petites années déjà passées à vivre avec internet, ou du moins ses premiers messages car le « vrai » internet tel que nous le connaissons, est apparu avec le World Wide Web, autrement dit le fameux www qui commence la plupart des adresses des sites web.

Deux dates et deux lieux ont tissé les fondations de l’internet tel qu’il existe aujourd’hui. C’est tout d’abord aux Etats-Unis que l’histoire commence avec la création de l’ARPA (Advanced Research Projects Agency) à l’agence DARPA du département américain de la Défense, lors de la guerre froide.

Années 1950-1960. Nous sommes en 1958. Les chercheurs de l’agence américaine imaginent très rapidement que l’ordinateur pourrait être un outil de communication. 

Années 1960-1970. En 1967, l’agence élabore un procédé de messagerie appelé IMP (Interface Message Processor), à partir d’un ordinateur de la taille d’un réfrigérateur et… 12 ko de mémoire.

Mais c’est à partir de ce fameux 29 octobre 1969 à 10h30 que provient la naissance d’internet : deux ordinateurs reliés entre l’université de Californie à Los Angeles et le Stanford Research Institute réussissent à  communiquer. Pour la petite histoire, les trois dernières lettres, à la suite d’un bug, mettront une heure pour arriver…

Ce réseau comptera deux nœuds supplémentaires (un nœud désigne un ordinateur) en décembre 1969 avec une nouvelle connexion entre deux autres universités. Les communications passeront entre 1971 et 1992 de vingt-trois à plus d’un million de nœuds.

La première utilisation

Le terme InterNet est un dérivé des mots International et Network qui signifie en français internet des réseaux.

Années 1970-1980. La première utilisation du mot, qui date de 1972, vient de Robert Kahn au cours d’une conférence internationale des ordinateurs et de la communication, mais son officialisation a été faite le 1er janvier 1983.

Années 1980-1990. Pendant les années 1980, les universités  se sont de plus en plus informatisées afin d’accéder à internet et communiquer des informations entre elles.  Cette augmentation de l’utilisation des réseaux provoqua en 1987 une multiplication du débit par vingt.

En 1989, la première page Web (photo ci-dessous) a été mise en ligne par le CERN (Centre Européen de Recherche Nucléaire). On la doit à Tim Berners-Lee, chercheur britannique. A l’origine du projet, baptisé « World Wide Web », l’échange d’informations en instantané entre scientifiques du monde entier. C’est ce développement d’une sorte de réseau postal pour lier des documents en ligne – baptisés plus tard « pages web » ou « sites internet » selon les cas, à mesure qu’ils s’étoffent et s’enrichissent – qui a donné les bases de l’internet tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Première page web (© Cern)

C’est à partir de ce moment-là que le web s’impose comme la porte d’entrée principale.

Une révolution mondiale

A partir des années 1990, internet va révolutionner le monde et s’imposer comme le moyen de communication par défaut des êtres humains avec une intégration sans précédent de ses capacités. Les réseaux se déploient dans le monde entier. Le réseau internet grand public en France débute en 1994, mais ne se démocratise réellement qu’au début du XXIe siècle avec l’apparition de l’ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line) qui permettra l’utilisation d’une ligne téléphonique ou d’une ligne spécialisée pour la transmission ou la réception des données numériques de manière indépendante. 

En Asie, le Japon se raccorda au NSFNet en 1989, Singapour développa son réseau TECHNET en 1990, la Thaïlande reçut en 1992 une connexion Internet mondiale, et la Chine développa sa première connexion en 1994.

En Amérique du Sud, le Brésil, le Mexique ont été raccordés en 1991, l’Argentine en 1992, la Colombie en 1994.

Alors que tous les pays développés accédaient à internet avec leurs propres infrastructures technologiques, les pays en développement en étaient privés, subissant de plein fouet ce que l’on nomme aujourd’hui la fracture numérique liée, entre autres, aux facteurs économique et éducatif. Cependant, en 1996, un projet est lancé par l’USAID (Agence américaine indépendante chargée du développement économique et de l’assistance humanitaire dans le monde) pour le développement d’une connexion complète pour tout le continent africain. La Guinée, le Mozambique, Madagascar et le Rwanda reçurent leurs stations satellites en 1997, suivis par la Côte d’Ivoire et le Bénin en 1998. 

L’Érythrée a été le dernier pays africain à être connecté, en novembre 2000. Cependant, une très faible minorité de la population africaine a accès au réseau.

Il est à souligner que la Tunisie s’est imposée en 1996 comme un pionnier dans le monde arabe et africain en permettant l’utilisation commerciale et publique de l’internet.

Internet et web, l’indicible différence :Pour n’importe quel internaute aujourd’hui, les mots « internet » et « web » ont la même signification. Et pourtant, « internet » fête ses cinquante ans alors que le « web » n’en a que trente. Le web n’est qu’une application comme peuvent l’être toutes les applications existantes aujourd’hui, qui transite donc sur le réseau informatique mondial qu’est internet, ou pour être plus précis, communique sur un nœud gigantesque et sans centre névralgique de millions de réseaux sur lesquels des informations numériques, ou données, circulent par paquets.
Années Evénements
 1952  Semi-Automatic Ground Environment : système d’armes mettant en réseau 40 ordinateurs à autant de radars
1958 Les Laboratoires Bell créent le premier Modem permettant de transmettre des données binaires sur une simple ligne téléphonique
1961 Leonard Kleinrock du Massachusetts Institute of Technology publie une première théorie sur l’utilisation de la commutation de paquets pour le transfert des données
1962 Début de la recherche par DARPA, une agence du département de la Défense américain, où J.C.R. Licklider défend avec succès ses idées relatives à un réseau global d’ordinateurs
1964 Leonard Kleinrock du MIT publie un livre sur la communication par commutation de paquets pour réaliser un réseau
1967 Première conférence sur Arpanet
1969 Création du Network Working Group et connexion des premiers ordinateurs entre quatre universités américaines qui marque le point de départ du développement de la toile mondiale telle qu’on la connaît aujourd’hui
1971 23 ordinateurs sont reliés sur Arpanet. Envoi du premier courriel de 200 lignes par Ray Tomlinson. Le courrier électronique fait son apparition sous le nom de Netmail (Network Mail)
1972 Naissance de l’International Network Working Group, organisme chargé de la gestion d’internet. Création des premières adresses email qui permettent alors de localiser les systèmes sur le réseau
1973 Définition du protocole TCP/IP : TCP (Transmission Control Protocol) et IP (Internet Protocol)
1974 TCP/IP est créé pour uniformiser le réseau, un système toujours d’actualité
1979 Création des NewsGroups (forums de discussion Usenet) par des étudiants américains
1983 Arpanet adopte le TCP/IP qui sera la base d’internet. Arrive le premier serveur de noms de sites (serveur DNS)
1989 Invention du web. Le Centre Européen de Recherche Nucléaire (CERN) met en ligne la première page Web
1990 Disparition d’Arpanet (démilitarisé) et remplacé par internet (civil) et annonce publique du fameux www (World Wide Web) [Tim Berners-Lee] (1)
1993 Apparition du Navigateur web NCSA Mosaic
1994 Création de Netscape Navigator, premier navigateur commercial
1995 Le premier portail de commerce en ligne qui voit le jour est Amazon.com. C’est la naissance d’une nouvelle dimension commerciale
(1) Timothy John Berners-Lee est un informaticien britannique, principal inventeur du www, est également considéré comme l’inventeur du HTML. Il fut aidé à ses débuts par l’ingénieur et informaticien belge Robert Cailliau qui cosigna notamment avec lui, en novembre 1990, un document désormais entré dans l’Histoire et intitulé « WorldWideWeb : Proposition pour un projet hypertexte ».

 

image_pdfimage_print