Une amélioration des niveaux de couverture des salariés 

Selon une récente étude de la DREES, la généralisation de la complémentaire Santé d’entreprise depuis le 1er janvier 2016 a été globalement favorable aux salariés. Les deux tiers de ceux ayant connu des évolutions du coût ou des remboursements de leur complémentaire santé se déclarent satisfaits. En effet, les entreprises doivent désormais financer la complémentaire d‘entreprise au minimum à hauteur de 50 %. Même si les entreprises nouvellement couvertes se contentent majoritairement d‘une participation au niveau du minimum légal, le cofinancement des contrats par les employeurs n‘a pas baissé et atteint en moyenne 58 %. Par ailleurs, les garanties des contrats collectifs sont, le plus souvent, plus élevées que celles des contrats individuels et dépassent souvent le panier minimal défini pour les contrats collectifs (panier ANI). Les garanties sont toutefois moins généreuses pour les entreprises nouvellement couvertes. Enfin, les contrats collectifs appliquent des modes de tarification plus solidaires et favorables aux familles que les contrats individuels qui fixent les primes principalement à l‘âge. Leur retour sur cotisations est également plus élevé. 

Print Friendly, PDF & Email