20 avril 2024

Après les années Covid, une édition 2023 en demi-teinte et deux ans d’absence, le Digital Health Summit du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas a fait son grand  retour sur le développement des dernières technologies. Le point sur quelques-unes des principales Innovations Awards 2024.

Pascal Wolff – Le Cardiologue n° 456 – janvier-février 2024

STIMULATEUR CARDIAQUE SANS FIL À DOUBLE CHAMBRE

Destiné à traiter les personnes ayant un rythme cardiaque lent, le système de stimulateur cardiaque sans fil à double chambre (DR) AVEIR™ est le premier stimulateur cardiaque sans fil à double chambre. Faisant environ un dixième de la taille d’un stimulateur cardiaque traditionnel, les composants auriculaires et ventriculaires de ces stimulateurs peuvent communiquer entre eux grâce à la première technologie i2i™ (implant à implant) afin d’établir une stimulation continue et synchronisée entre l’oreillette droite et le ventricule droit. Ils sont également conçus pour être récupérés si les besoins thérapeutiques d’une personne changent ou si elle a besoin d’un appareil de remplacement à l’avenir.

 

THERMOMÈTRE INTELLIGENT SANS CONTACT

HiiTCHECK est un thermomètre intelligent sans contact conçu pour une surveillance de la température. Compatible avec n’importe quel smartphone, il se fixe facilement et offre une rotation pratique à 360 degrés permettant ainsi un suivi sans effort de sa propre température corporelle (ou celle de votre bébé). Ses capteurs mesurent avec précision la température corporelle à 0,1 °C, ce qui le rend suffisamment précis et utile pour suivre l’ovulation et faciliter le timing de la grossesse. HiiTCHECK est sans batterie.

 

MATELAS INTELLIGENT SLEEPINBODY-INCLINE

Le matelas intelligent SleepInBody-Incline est un matelas de santé numérique qui a été créé pour garantir un état de sommeil stable en analysant les changements en temps réel des signes biologiques telles la fréquence cardiaque et la fréquence respiratoire de l’utilisateur grâce au système IoT (1), une technologie clé.
Le matelas ajuste automatiquement sa fermeté, sa hauteur et son angle en fonction de l’IMC de l’utilisateur et de l’activité quotidienne collectée par la balance SmartBody et les appareils portables qui y sont connectés. Le fabricant garantit un meilleur environnement de sommeil pour tout le monde…

 

THERMOMÈTRE NUMÉRIQUE

Sur les réseaux sociaux, les commentaires vont bon train et cela commence ainsi : « Plus besoin d’aller chez le médecin avec ce boîtier, on lui envoie les mesures et c’est tout ! », « Bientôt on fera son boulot au médecin avec en prime une consultation à 40 boulles », « C’est bien connu, un médecin ne fait que prendre des mesures. »…
Withings présentait son nouveau thermomètre numérique BeamO, appareil de check-up santé 4-en-1. sont inclus un stéthoscope digital (avec bien entendu une interprétation par le personnel médical [sic]), un ECG de grade médical à une dérivation afin de détecter la fibrillation auriculaire (FA), un oxymètre mesurant le taux de saturation en oxygène dans le sang (SpO2) et, bien sûr, un thermomètre sans contact pour mesurer la température corporelle.
BeamO n’est pas encore validé cliniquement ou médicalement. L’appareil est actuellement en phase d’obtention de validation clinique ainsi que le marquage CE et l’approbation de la FDA.
Lancement prévu à l’été 2024.

 

APPAREIL DE BIOIMAGERIE POUR LE BIEN-ÊTRE VASCULAIRE EN TEMPS RÉEL

ATRI (Advanced Technology Research Institution) a présenté un appareil de bio-imagerie pour la surveillance vasculaire et le diagnostic des maladies inflammatoires.
Avec un taux de mortalité important, la détection précoce est donc cruciale. ATRI a développé une technologie utilisant un filtre bloquant les ultraviolets en visualisant uniquement l’image de fluorescence de la thrombose.

(1) On parle d’Internet of Things (IoT) lorsque des objets physiques sont équipés de capteurs, de softwares et d’autres technologies dans le but de se connecter
© rclassenlayouts – depostiphotos

Vérifiez vos adresses mails !

Il n’y a pas que votre ordinateur qui peut être piraté. Vos adresses mails on pu être subtilisées dans d’autres bases de données (Santé, Gafam, réseaux sociaux…). Pour le savoir et éviter une usurpation de votre identité, de l’hameçonnage ou autre méfait, vérifiez auprès du site  haveibeenpwned s’il y a eu violation de vos adresses. Si tel est le cas, le site vous indique sur quels sites vos données ont été volées… et changez vos mots de passe.

la CNIL et vos données

Le médecin libéral doit donc protéger ses données personnelles et médicales. Pour ce faire, il doit passer par des protocoles précis : hébergement certifié données de Santé avec demande préalable auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL). 

 

La CNIL a récemment sanctionné deux médecins libéraux pour ne pas avoir suffisamment protégé les données de leurs patients, des milliers d’images médicales hébergées sur des serveurs étaient en accès libre. Toutes ces données pouvaient donc être consultées et téléchargées, et étaient, selon les délibérations de la CNIL, « suivies notamment des nom, prénoms, date de naissance et date de consultation des patients ». Le problème venait simplement d’un mauvais paramétrage de leur box internet et du logiciel d’imagerie qui laissait en libre accès les images non chiffrées.

A lire également

Les préoccupations liées à l’intelligence artificielle

Les 50 ans d’internet

Les virus

L’ESPRIT DERRIÈRE LE DR. GUPTA

 

Si l’on ne connaissait pas le personnage Martin Shkreli, on pourrait presque croire que Dr. Gupta aurait été créé pour remplacer les visites chez le médecin et de réduire ainsi les frais médicaux. « Une grande quantité de demandes d’informations sur les soins de santé et de décisions peuvent être prises par l’IA » selon son concepteur. Mais l’empathie médicale et humaine est loin de faire partie de la personnalité de Martin Shkreli qui table pour sa part sur une véritable ruée vers l’or de l’IA. 

Si certains médecins (voir Le Cardiologue 450) se sont déjà associés à cette technologie dans leur pratique médicale, ce sont surtout les patients qui jettent leur dévolu sur ces sites « médicaux » en se passant d’un véritable avis médical (songez à la vieille dame qui pourrait penser qu’elle parle à un vrai médecin… certains se persuadant qu’une intelligence artificielle générative est humaine et c’est là tout le risque de notre comportement). Un jeune chercheur dans le domaine de la santé s’est récemment donné la mort après avoir discuté six semaines avec Eliza, son chatbot, qui était devenue sa confidente, son obsession, et qui ne se permettait jamais de le contredire mais au contraire appuyait ses plaintes et encourageait ses angoisses.

 

NEUTRALISER L’IA DANS L’AVENIR ?

 

Respect des droits d’auteur, protection des données personnelles, engagement de la responsabilité civile… L’utilisation de l’IA générative pose des questions de législation inédites. L’Union européenne s’y est penchée avec la loi sur l’intelligence artificielle (Artificial Intelligence Act) qui présente une approche pour le respect des droits fondamentaux des citoyens et les valeurs de l’UE. 

Cette loi divisera les applications en trois catégories de risques et devrait voir le jour en 2025.

La Cnil lance également un plan d’action sur l’IA générative avec des règles claires et protectrices des données personnelles des citoyens européens (trois plaintes ont été déposées auprès de la Cnil sur Chat-GPT à propos de la collecte des données et les nombreuses erreurs factuelles incluses dans ses réponses).

Au niveau européen, une task force sur Chat-GPT a été lancée afin de « favoriser la coopération et l’échange d’informations sur de possibles actions ».

La bataille ne fait que commencer !

De l’impression 3D à la bio-impression

Retour vers le futur – les prédictions médicale dans les années 1950

LES NFT, C’EST QUOI EXACTEMENT ?

Les jetons non fongibles (NFT) sont des certificats de propriété stockés sur une blockchain. Ces jetons numériques permettent de certifier l’authenticité d’un objet qui lui est associé en achetant un code (ou un certificat)

Contrairement à la monnaie telle qu’on la connaît (ou aux cryptomonnaies), chaque NFT est unique ou non fongible, c’est-à-dire qu’il ne peut être échangé contre quelque chose de valeur égale. 

Le marché de l’art est en pleine révolution grâce aux NFT. Mike Winkelmann (Beeple) a vendu une photo numérique pour plus de 69 millions de dollars chez Christie’s. Et pourtant, cette photo est consultable et téléchargeable sur internet, contrairement à un tableau « réel ». Alors, pourquoi acheter une telle œuvre de cette manière ? Et bien tout simplement parce que celle-ci a été vendue avec son NFT qui la rend unique et traçable. Ce certificat signe bien sûr l’œuvre de l’artiste et indique qui l’a vendue, qui l’a achetée et pour quelle somme et à quelle date. Cette œuvre « numérique » peut donc être cédée en enchère… et si la valeur de la cryptomonnaie qui a permis d’acquérir le certificat NFT augmente, la valeur de cette œuvre augmentera  pour le possesseur du NFT.

image_pdfimage_print